Vibrant Strap On Gode Ceinture Godemichet

Godes Ceintures Strap-On Cuir

 

Godemichet et Ventouse

 

Godes Ceinture avec 3 Godemichets

 

Le Pegging ou chevillage

Le « pegging » est un jeu sexuel pratiqué par de nombreux couples hétérosexuels. Il s’agit d’une pénétration anale pratiquée par la femme sur l’homme. Pour ce faire, la femme est équipée d’une ceinture phallique, appelée strap-on, à laquelle elle applique un gode, de taille variable, qu’elle utilisera ensuite pour la pénétration.
Le terme « Pegging » vient de « peg » qui signifie littéralement chevillage. Ce nom a été choisi dans le cadre d’un concours sur le web organisé en 2001, juste pour donner un nom à cette pratique très répandue.

Qu’est-ce que le pegging ?

La pénétration anale sur un homme par une femme s’appelle le pegging. Pour ce faire, la femme doit utiliser un gode ou mieux encore une ceinture phallique pour simuler la possession du pénis. Grâce à ces outils, la femme pénètre dans l’anus de l’homme, stimulant la prostate.

Chevillage et homosexualité

La pratique du pegging est encore liée à l’homosexualité aujourd’hui mais il n’y a rien de plus faux, au contraire. Elle était déjà pratiquée dans l’Antiquité, on remonte même à la Grèce antique, lorsque les « Olisboi » étaient produits à Miletus. Il s’agissait de godes obsolètes, en pratique, les ancêtres des vibromasseurs modernes, qui étaient utilisés pour le plaisir anal masculin.

Nous sommes revenus sur cette pratique en 1998, lorsqu’un fabricant de sex toys a réalisé que les plus grands utilisateurs de ceintures phalliques n’étaient pas des lesbiennes, comme on pourrait le penser, mais des couples hétéros.

La stimulation offerte par la pénétration anale sur l’homme va bien au-delà du plaisir classique d’une relation. En fait, de nombreux récepteurs de plaisir situés dans la zone anale, les zones adjacentes et surtout dans la zone de la prostate sont impliqués. La prostate est considérée comme le point G masculin et, comme chez les femmes, ce « point G » offre des orgasmes forts, profonds et exaltants.

Le Pegging – domination et soumission

La pratique du pegging offre des sensations de plaisir passionnantes aux deux partenaires, ainsi qu’au niveau physique et mental. Précisément parce que l’idée d’échange de rôles, de domination et de soumission entre en jeu. Les vidéos consacrées aux Maîtresses ne cessent de croître dans les sites pour adultes, c’est parce que le jeu du pegging fait de plus en plus partie des fantasmes des hommes et des femmes.

Se sentir soumis ou dominé par son partenaire renverse les rôles dans le couple qui sont souvent enracinés et conduisent à l’ennui des relations, vide également l’esprit et stimule l’imagination. Il en va de même pour la femme, le fait de se sentir active dans la relation et de pouvoir dominer son homme donne un sentiment de toute-puissance et d’épanouissement nouveau, différent et stimulant.

Dans ce jeu, la femme devient plus active que réceptive, ce qui crée une nouvelle affinité, de nouveaux fantasmes et de nouvelles complicités. Brisant ainsi les schémas de pouvoir masculin qui sont souvent ancrés dans l’esprit.

L’importance du safeword (mot de sécurité) dans le chevillage

Je conseille toujours à chacun de créer à l’avance un mot de sécurité à utiliser dans le couple, s’il dépasse ses limites. Ce mot de sécurité doit être absolument neutre (ess : cuillère, raisin, lait, etc…) de manière à ne pas être mal compris. Il est essentiel, sur le plan psychologique, de savoir qu’il existe un mot qui, une fois dit, mettra fin rapidement à tout jeu. De cette manière, chacun sera libre de toujours connaître ses limites, avec la certitude que le jeu peut être arrêté ou suspendu à tout moment.

Il est donc important de donner une limite de temps au jeu de rôle, un jeu qui doit se terminer à la fin de la relation, sans laisser de traces dans la vie quotidienne.

Le pegging fait-il mal ou est-il nuisible ?

Si elle est faite avec soin et avec les bonnes précautions, la pénétration anale ne crée aucun dommage, au contraire, elle n’apporte que tant de bénéfices et tant de plaisir.

Il est particulièrement important de parler, de demander et d’utiliser beaucoup de délicatesse et d’attention, surtout pendant les premières étapes de la pénétration. L’anus a une musculature tonique qui a besoin d’être détendue peu à peu sans créer de traumatisme. La profondeur de pénétration et de dilatation doit toujours être liée au désir et à la capacité physique de chaque personne.

Faites attention à la prostate de la même manière que sa stimulation peut offrir beaucoup de plaisir, de sorte qu’une sur-stimulation et surtout des coups directs peuvent provoquer une inflammation.
Dans le cas d’hémorroïdes ou de rhagades, la pénétration anale est possible mais toujours avec les précautions nécessaires. Utilisez donc toujours beaucoup de lubrifiant et pour aider la cicatrisation des raghades ou des hémorroïdes utilisez Casida, une huile 100% naturel à base de produits végétaux que vous pouvez voir en CLIQUANT ICI

Comment préparer l’anus à la pénétration ?

Comme indiqué précédemment, l’anus et le dernier morceau du rectum sont formés par des bandes musculaires très étroites qui servent à contrôler les selles et les gaz. Il est essentiel de détendre les muscles anaux avant d’utiliser une bandelette pour la pénétration.
Le lubrifiant devient dans ce cas un allié essentiel.

Comment se détendre et préparer l’anus à la pénétration :

  • Utilisez toujours vos doigts avant tout autre objet pour la pénétration.
  • Veillez à ce que vos ongles soient ronds et non déchiquetés pour éviter les blessures.
  • Lubrifier correctement la zone anale et les doigts avec le lubrifiant anal approprié que vous pouvez voir en CLIQUANT ICI

  • Commencez par insérer doucement un doigt, avec le bout des doigts tourné vers l’avant.
  • Déplacez votre doigt en créant une légère pression sur le devant, là où se trouve la prostate, en effectuant un mouvement similaire au geste que vous faites avec vos doigts pour rapprocher quelqu’un.
  • Si la pénétration est encore difficile, vous pouvez également utiliser, en combinaison avec le lubrifiant, le sérum relaxant .
  • Si nécessaire, une poire de lavement anale peut être utilisée pour nettoyer la zone. Vous pouvez trouver la poire de lavement anale en CLIQUANT ICI

Comment choisir le bon gode pour le pegging ?

Il n’y a pas de règle précise sur la taille à utiliser pour la pénétration anale. Chacun doit suivre ses propres goûts et respecter son corps. Il est conseillé de commencer par un petit gode, spécialement conçu pour la pénétration anale masculine.

Mon conseil est d’utiliser celui-ci qui est doux, pratique, a la bonne courbure et est déjà inclus dans la ceinture Strap-on, vous pouvez le voir en CLIQUANT ICI

Ou bien vous pouvez décider d’acheter une ceinture phallique et choisir ensuite des godes de différentes tailles à monter, afin de pouvoir les changer selon le désir du moment.
Pour un jeu encore plus addictif, vous pouvez utiliser le gode à double pénétration, que vous pouvez voir en CLIQUANT ICI.

Ce gode à double pénétration vous permet de profiter du plaisir de la pénétration simultanément pour les deux partenaires.

Quel que soit le gode que vous choisissez pour vos jeux, il est toujours essentiel de l’utiliser avec un lubrifiant anal spécial et, une fois le jeu terminé, de bien le laver et de le stériliser avec le détergent désinfectant pour jouets sexuels que vous pouvez trouver en CLIQUANT ICI

Les meilleures positions pour le Pegging

Une fois l’anus bien détendu avec les doigts, vous pouvez passer à la pénétration avec le gode.
La position la plus facile et la plus confortable est celle où elle est assise ou couchée et où il est au dessus. L’homme peut ainsi décider de la profondeur de pénétration et de la vitesse de déplacement.
Pour augmenter le sentiment de domination et de soumission, vous pouvez utiliser la position classique de la levrette. De cette façon, l’homme sera à quatre pattes, en totale soumission à la femme et celle-ci, au-dessus de lui, aura le contrôle total des mouvements.

Dans ce cas précis, le dialogue et le mot de passe sont essentiels. N’oubliez jamais que le jeu n’est agréable que s’il y a un maximum de respect pour tous les participants.