Comment pratiquer le sexe anal pour ne pas avoir mal ?

Le sexe anal est une pratique qui peut donner un immense plaisir, en donnant des orgasmes intenses et envahissants, très différents de la pénétration vaginale. Certains aspects de ce type de relation doivent être connus et compris pour que l’expérience soit positive et agréable.

Le sexe anal est probablement le type de coït le plus stéréotypé et le plus tabou. De nombreuses personnes souhaitent essayer la pénétration anale, mais par peur de la douleur, de la saleté ou du jugement, elles ne la demandent pas à leur partenaire.

Il y a tout autant de personnes qui dégoûtent la simple idée de vivre cette expérience et qui ressentent parfois la pression du partenaire. Dans ce cas, il faut rejeter l’insistance. Si l’aspect fondamental qui est le désir (comme nous le verrons) n’est pas présent , si vous cédez aux pressions, il est probable qu’une expérience qui peut donner beaucoup de plaisir se transforme en un moment violent , douloureux et traumatisant. Ne vous sentez jamais obligé par quiconque d’avoir une relation, de quelque nature que ce soit, que vous ne voulez pas.

Et puis il y a les gens qui, après avoir essayé ne serait-ce qu’une fois, refusent maintenant d’avoir des relations sexuelles anales parce que « ça fait mal ! Voici la mémoire qui bloque, sans se rendre compte que la cause de l’expérience désagréable est « l’ignorance« .

Pour avoir de bonnes relations anales, il faut savoir comment s’y prendre. Malheureusement, beaucoup de gens prennent la pornographie comme source d’information sans se rendre compte que ce qu’ils voient dans ces vidéos est le résultat d’un montage et que les acteurs sont des professionnels qui se préparent à l’avance pour les scènes.

Voyons donc comment pratiquer une sexualité anale saine, pleine de plaisir et sans douleur.

Les points essentiels pour une bonne pratique sexuelle anale :

Ci-dessous, nous verrons comment le pratiquer en toute sécurité et donner le maximum de plaisir.

Le désir

Cela peut vous sembler trivial mais ce n’est pas toujours le cas. Comme je l’ai anticipé, il y a beaucoup de gens qui approchent cette pratique uniquement pour satisfaire une demande parfois insistante.

Le désir est primordial ! Le fait de vouloir avoir une pénétration anale prépare déjà votre corps et votre esprit, ce qui vous permet de l’aborder de manière ouverte et curieuse.

Il est possible de désirer une relation anale mais d’en avoir peur (parce que c’est une chose nouvelle, parce que quelqu’un a dit que ça fait mal, quelqu’un a dit que c’est nuisible etc. etc.). Dans ce cas accepter cette émotion et laisser la aller… Pendant la masturbation laissez-vous aller aux sensations que vous donnent même une simple stimulation externe allant jusqu’à la pénétration d’un doigt. Vous commencerez à connaître le plaisir qu’elle procure, votre corps l’apprendra, vous préparant lentement à la pénétration proprement dite.

Le lubrifiant

Vous devez savoir que le rectum, l’ampoule rectale et l’anus ne se lubrifient pas tous seul, même si vous êtes très excitée. La nature ne pensait pas que cette zone pouvait être pénétrée et n’a pas fournie de glandes permettant une lubrification naturelle. Le fait est que c’est une zone très innervée et capable de donner un plaisir énorme.

La plupart des vidéos pornographiques ne montrent pas l’utilisation de lubrifiant lors de la pénétration anale ou beaucoup montrent le « crachat » comme seul lubrifiant (en réalité, c’est un acte de soumission que l’on peut faire si on l’aime mais qui ne suffit pas). Ces vidéos, en général, sont réalisées par des professionnels qui préparent à l’avance les scènes qu’ils vont faire, tant en termes de lubrification que de dilatation.

Le rectum est composé de membranes très délicates qui, si elles ne sont pas « protégées » ou « facilitées » par le lubrifiant, risquent d’être gravement endommagées. Ce qui, à long terme, peut également nécessiter une intervention chirurgicale.

Vous devez utiliser un bon lubrifiant spécifique, CLIQUEZ ICI pour trouver mon préféré. Il est à base d’eau et enrichi d’acide hyaluronique, très « épais » et glissant. Il protège les muqueuses en facilitant la dilatation et la pénétration. Comme il s’agit d’un produit à base d’eau, il est également sûr avec l’utilisation de tout jouet spécifique pour la pénétration anale dont je vous parlerai plus tard.

La douceur

Le sexe anal doit rimer avec câlins et douceur.
L’anus est un sphincter qui traverse le plancher pelvien, un ensemble complexe de muscles très influencé par les émotions. Avez-vous déjà entendu l’expression « mon cul est serré ! » après une frayeur ? Elle n’est pas dite au hasard. Lorsque nous sommes effrayés, sous pression, stressés, cette musculature se contracte involontairement. Au contraire, lorsque nous nous sentons en sécurité, nous sommes détendus et calmes ; cette musculature se laisse aller, elle « se détend ».
C’est pourquoi la lenteur et l’écoute sont fondamentales pour une dilatation correcte de l’anus qui permettra une pénétration très agréable.

La dilatation

L’anus est entouré d’un anneau musculaire très serré qui doit être dilaté pour pouvoir être pénétré en toute sécurité.

Pour dilater l’anus, en plus du désir, du lubrifiant et de la douceur , il faut du PLAISIR. Il va permettre une dilatation plus importante. Pour l’acquérir, il faut commencer par utiliser beaucoup de lubrifiant et les doigts, d’abord en externe puis en pénétrant légèrement avec un, puis avec deux … Apprenez a vous donner du plaisir.

Après vous être mis au jeu à la première personne, vous pouvez utiliser des produits vraiment intéressants :

Le sérum relaxant est une crème légère au nom éloquent, il suffit de le masser jusqu’à absorption sur la zone anale pour ressentir une dilatation très douce. Il ne fonctionne pas si vous ne voulez pas de l’acte et il peut remplacer le lubrifiant (voir en cliquant ICI).

Les sex toys anal facilitent (et pas seulement un peu) la dilatation et augmentent le plaisir que l’on peut ressentir à ce niveau grâce à leurs formes. Ce sont des jeux spécifiques qui se distinguent des jouets vaginaux par ce que j’aime appeler des « poignées de panique« . Le vagin a une extrémité alors que le rectum n’en a pas. Donc tout ce que nous utilisons pour pénétrer dans l’anus doit avoir un bloc qui ne permet pas d’être aspiré à l’intérieur du rectum.

Les Plug sont très bons car ils permettent de les porter pendant les préliminaires et d’en profiter pendant les rapports en préparant et en dilatant la zone pour la prochaine pénétration. Vous pouvez voir (ci-dessous) différents types que j’ai personnellement choisis et testés, je peux donc vous garantir qu’ils sont exceptionnels. Vous trouverez plusieurs tailles, formes et matières différentes.

Quelles sont les meilleures positions sexuelles pour une pratique anale ?

Les positions pour le sexe anal sont aussi nombreuses que les positions pour la pénétration vaginale… infinies.
Beaucoup de gens pensent que la seule ou la meilleure position pour les relations anales est celle dite « en levrette », rien de plus faux. La position « levrette » est la plus utilisée dans les films pornographiques (on sait maintenant à quel point la pornographie nous influence) tout simplement parce que c’est celle qui donne le meilleur plan à la caméra.

Il existe des postures plus adaptées pour les premières fois, je vous en parle ci-dessous :

La position de la cuillère.

Allongé sur le côté l’un derrière l’autre, elle permettra à la personne qui est pénétrée d’avoir les jambes et tout le corps détendus, facilitant la pénétration. Puis si à un moment vous trouvez la chose savoureuse, vous pouvez lever une jambe et croiser l’autre avec celles du partenaire, de changer l’angle etc. etc. etc. C’est, à mon avis, la meilleure position pour les premières fois.

La position de l’amazone

Si vous êtes la personne qui aura une pénétration anale, rester au dessus vous permettra de gérer personnellement la vitesse et la profondeur de la pénétration, ce qui assurera la tranquillité et la conscience de dominer la situation, réduisant ainsi la contraction du périnée.

La position de l’enclume

L’un devant l’autre avec la personne pénétrante agenouillée et la personne qui sera pénétrée avec le dos reposant sur les cuisses de l’autre et les jambes « hautes ». Cette posture présente un certain nombre d’avantages importants, comme le contact visuel qui le rend passionnant et facilite la communication. La personne qui pénètre peut facilement comprendre ce que la personne pénétrée ressent. Elle garantit une pénétration en profondeur et une stimulation vraiment intense.

Je vous recommande vivement l’oreiller spécial pour la position de l’enclume que vous pouvez voir en CLIQUANT ICI. L’oreiller permet au pénétrant de ne pas fatiguer ses jambes (n’ayant plus à supporter le poids du dos de son partenaire) et au pénétré d’avoir le dos et les jambes (qui se lèveront d’eux-mêmes sans aucun effort) complètement détendus, ne prenant que l’énorme plaisir de cette position.

Il vous suffit maintenant de faire appel à votre imagination et de découvrir les nombreuses positions possibles et de trouver celle que vous préférez.

Le sexe anal et son hygiène

Comme vous pouvez l’imaginer, la zone n’est pas vraiment propre. Le caca passe par le rectum, il y a donc un risque de saleté. Pour certains, c’est l’aspect le plus passionnant, même s’il n’est évidemment pas sûr d’un point de vue bactériologique et viral. Privilégier le cas de l’utilisation d’un préservatif pour éviter le risque de contamination.

Si même le risque de se salir, malgré le préservatif, vous effraie, vous risquez de contracter le périnée et une pénétration douloureuse. Vous pouvez vous assurer que votre rectum est vide en vous asseyant simplement sur les toilettes avec les genoux sur un tabouret bas (la meilleure position pour évacuer) ou en « lavant » votre rectum avec une poire (vous pouvez voir ma préférée en CLIQUANT ICI) avec seulement de l’eau à 36°/37°.

Il est évident que si vous sentez que vos intestins sont déséquilibrés ou que vous avez des sensations étranges, évitez de pratiquer le sexe anal.
Une chose très importante d’un point de vue hygiénique : ne JAMAIS passer du SEXE ANAL au SEXE VAGINAL, il y a un risque élevé de contamination de la flore vaginale.

Le sexe anal est il mauvais pour vous ?

Oui, c’est vrai… mais seulement si ça fait mal ! Le sexe anal est une pratique capable de donner des orgasmes très intenses et un plaisir réellement répandu, très différent du plaisir que donnent les autres pratiques.
Si vous le faites dans la précipitation, sans désir et pour faire plaisir à votre partenaire, sans lubrifiant, sans dilatation, sans respect pour vous-même et votre partenaire, vous pouvez avoir des dommages en plus de la douleur. Si un seul de ces aspects manque, ce n’est absolument pas bon. Si, en revanche, les caractéristiques que j’ai mentionnées jusqu’à présent sont présentes, vous verrez les aspects bénéfiques de cette pratique.

Le sexe anal et les hémorroïdes

De nombreuses personnes souffrant d’hémorroïdes pensent qu’elles ne peuvent pas avoir de relations sexuelles anales du tout. Je vous assure que ce n’est pas le cas. Beaucoup de gens qui ont eu des problèmes d’hémorroïdes apprécient maintenant les relations sexuelles anales avec beaucoup de plaisir. Un grand obstacle dans ce cas est la mémoire présente dans le corps, ainsi que dans l’esprit, de la douleur causée par les hémorroïdes enflammées, mais elle peut être surmontée… comment ?

Commencez à ressentir du plaisir, en vous mettant toujours à la première personne pour stimuler la zone avec beaucoup de lubrifiant, lentement et avec le temps que VOUS jugez approprié. Doucement , vous découvrirez le plaisir que cela procure et le souvenir de la douleur s’effacera de plus en plus.
Évidemment, si les hémorroïdes sont enflammées, n’essayez même pas de stimuler ou de pénétrer la zone… bien que je ne pense pas qu’il soit nécessaire que je vous le dise !

Les aspects bénéfiques du sexe anal

Certains spécialistes affirment que la pratique de la sexualité anale de la bonne manière peut avoir des aspects bénéfiques très intéressants.
Elle peut limiter le risque de fissures anales car celles-ci sont souvent causées par une contraction musculaire excessive.

Il peut réduire les problèmes de constipation en facilitant la dilatation de l’anus et en réduisant la contraction du périnée grâce à la pénétration anale.
Je peux dire que, d’après mon expérience personnelle, pendant les périodes de grand stress, la pratique du sexe anal m’aide beaucoup sur le plan émotionnel, c’est comme si elle me permettait de lâcher les tensions de la vie quotidienne.

L’orgasme sexuel anal

Le sexe anal, comme déjà mentionné plusieurs fois dans cet article, donne un plaisir incroyablement fort. La région de l’anus est très riche en terminaisons nerveuses et, dans le cas de la femme, les parois séparant le rectum du vagin sont très fines. En fait, de nombreuses personnes affirment que lors de rapports sexuels anaux, il y a une stimulation indirecte du point G (je l’ai mentionné dans un autre article).

Je ne sais pas exactement ce qui procure un plaisir aussi intense, mais je sais qu’il est vraiment élevé. Seuls ceux qui le désirent et qui sont ouverts à se laisser envahir par cette énergie peuvent connaître cet orgasme. Je le recommande vivement, mais il est bon de ne pas se forcer la main.

Les relations sexuelles anales sur l’homme et utilisation de ceintures phalliques ou de STRAP-ON

Pour de nombreux couples, la découverte de l’échange de rôles par la pénétration anale, conduit à une nouvelle et agréable phase de la vie du couple.
Cette pratique, appelée Pegging, c’est-à-dire la pénétration anale de la femme sur l’homme, grâce à l’utilisation de ceintures phalliques ou Strap-on, offre beaucoup de plaisir aux deux partenaires et stimule l’imagination au maximum.

Nous avons rédigé un article entier consacré à ce sujet, avec des conseils sur la manière de le faire et les outils à utiliser. Vous pouvez tout lire en CLIQUANT ICI

Je veux terminer en vous rappelant que si ça fait mal, c’est que vous faites quelque chose de mal. Si les ingrédients : désir, lubrifiant, douceur et dilatation… sont tous là, c’est juste un énorme plaisir qui vous attend.