La naissance du sex toy

L’utilisation des jouets sexuels a une longue histoire. Si vous pensez que les vibromasseurs et les sex-shops sont apparus récemment, vous vous trompez. La recherche du plaisir par le sexe nous accompagne depuis que nous vivons dans les arbres et que notre corps est presque entièrement recouvert de poils ; et lorsque nos ancêtres plus primitifs n’ont pas pu satisfaire leurs besoins correctement, ils se sont tournés vers d’autres types d’outils.

Ces outils ont évolué au fil du temps, les matériaux se sont améliorés et toutes sortes de fonctionnalités y ont été ajoutées au fur et à mesure des progrès technologiques. Et c’est encore le cas aujourd’hui.

Godes préhistoriques

Le sexe est un besoin aussi fondamental que l’alimentation, il n’est donc pas surprenant qu’en 23 000 avant J.-C., les godes existaient déjà. Oui, les plus anciens datent de cette époque et le premier a été trouvé dans la grotte de Hohle Fels, en Allemagne.

Selon les scientifiques, ces godes faits de pierre, de goudron ou de bois étaient utilisés pour aider aux relations sexuelles pendant l’ère glaciaire. Normal, avec le temps froid..

Le gode de Cléopâtre

Dans l’Égypte ancienne, la reine Cléopâtre avait elle-même des jouets sexuels – elle savait comment satisfaire leurs besoins et leurs caprices de toutes les façons !

On dit qu’elle utilisait une sorte de fine doublure en cuir remplie d’abeilles, qui lui procurait du plaisir lorsqu’elle bourdonnait. Il y a aussi une rumeur selon laquelle Jules César lui aurait offert un gode en or massif

Huile d’olive pour lubrifier

Nous connaissons tous très bien les bienfaits de l’huile d’olive, mais ce que beaucoup ignorent probablement, c’est qu’en plus de donner vie dans la cuisine, elle a aussi donné vie dans la chambre à coucher. L’huile d’olive a été l’un des premiers lubrifiants de l’histoire, et était déjà utilisée vers 350 avant J.-C. pour éviter les frictions et les situations douloureuses lors des jeux sexuels.

Les premiers sex-shops de la Renaissance

L’Italie de la Renaissance nous a laissé non seulement de grandes œuvres d’art, mais aussi les premiers sex-shops. Les femmes venaient dans ces établissements pour acheter leurs petits jouets sexuels en bois. Bien sûr, dans de nombreux cas, le bois a nécessité de fortes doses d’huile d’olive comme lubrifiant pour faciliter le sujet.

Et il n’y a pas que les femmes italiennes qui ont apprécié ces partenaires uniques, le produit a également été exporté par certains pays européens, comme l’Angleterre.

Le vibromasseur pour soigner la folie des femmes

Le premier gode automoteur est né en 1869 et nous le devons au Dr George Taylor. Il s’agissait d’un appareil à vapeur utilisé pour soigner « l’hystérie féminine », une maladie qui rendait les femmes folles de désir sexuel.

Ainsi, avec ce précurseur des vibromasseurs, les femmes ont eu des orgasmes afin de retrouver la raison.

Poupées gonflables pour les troupes nazies

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Hitler ordonne la livraison de poupées gonflables pour compenser la tension ressentie par les troupes nazies et les empêcher ainsi d’engager les services de prostituées parisiennes et de contracter des maladies.

Ces poupées, bien sûr, étaient blondes et avaient les yeux bleus..

« On commence avec un sex toy, on finit avec un sex boy. »